Top 10 des fétiches méconnus, les fantasmes drôles des humains – rencontre fétichiste

latex
Crédits photo (creative commons): mauviette

C’est samedi, c’est le moment sesque. Le fétichisme sexuel n’est pas nécessairement quelque chose d’extraordinaire. Pour la plupart, les petites fixations se font sur les seins, les fesses, le dos, les mains, les pieds … Certains s’éloignent vers le cuir, le latex, les chaussures, les chaussettes, mais tout cela reste de bons enfants. Certains, en revanche, sont moins connus et sortent assez bien des sentiers battus. Voici une petite anthologie.

  1. Mohairfetisj
    Connaissez-vous le mohair? C’est de la laine. Et si vous voulez voir à quoi ressemblent les fétichistes du mohair, nous vous avons fait un petit top juste pour ça. Un fétiche qui prend tout son sens en hiver.
    Mouton

    Toi et moi ferons des choses incroyables, tu verras

    Crédits photo (creative commons): Entreprise

  2. Asthénophilie
    Ici le plaisir ne se focalise pas sur quelque chose de tangible mais sur une condition: l’asthénophile est excité sexuellement quand il est … malade. Un gros rhume et c’est de l’extase.
    du froid

    Oh mec, c’est bon d’être enveloppé

    Crédits photo (creative commons): Williambrawley

  3. Autonépiophilie : couches
    Les ABDL (Adult Baby Diaper Lovers) sont des adultes qui aiment utiliser des couches et être traités comme des nourrissons. Cet infantilisme est parfois combiné avec d’autres jolies petites paraphilies comme la scatophilie, avec le fantasme de la couche entière.
    bébé

    Une soirée ordinaire chez Monsieur Pascal

    Photo source: helloquizzy

  4. Masques à gaz fétiche
    Souvent associé au fétiche du caoutchouc ou du latex («rubber fetish» en anglais), ce fétichisme est (relativement) récent, les masques à gaz n’étant apparus «au public» qu’en 1915, pendant la Première Guerre mondiale. Les raisons du fétichisme des masques à gaz sont assez mystérieuses. On peut y voir des références à la science-fiction ainsi qu’un désir de déshumanisation. Ou le désir de ressembler à un exterminateur de cafards.
    gaz

    Association des fétichistes des masques à gaz d’Issy les Moulineaux

    Crédit photo: masques wwig

  5. Ballongfetisj
    Les fétichistes des ballons font partie de deux groupes: les «poppers», qui ressentent l’excitation sexuelle quand un ballon éclate, et les «non-poppers», qui sont attirés par les ballons mais détestent surtout les voir éclater. Si vous voyez un gars se frotter les épaules avec des ballons à la fête d’anniversaire des enfants, ne paniquez pas.
    haut

    Quand le fétichisme se transforme en obsession

    Crédit photo: chungaboo

  6. Gipsfetisj
    Le fétichisme du plâtre (médical, plâtre, pas celui que l’on met sur les murs) se décline en plusieurs variantes: D’une part, l’envie de porter un plâtre, souvent liée à une envie d’être immobilisé (e) et à un besoin d’attention. D’autre part, l’attrait pour les personnes portant un plâtre, pour l’aspect esthétique ou en raison de leur vulnérabilité temporaire.
    pansement

    Hmmm, hé …

    Crédit photo: aventuresdelsa

  7. Dendrophilie
    La dendrophilie est une attirance sexuelle pour les arbres. Cette attraction peut être liée à la sensation de contact avec l’écorce de l’arbre, ou à sa perception comme symbole phallique. La proportion de coléoptères en Europe Ecologie Les Verts est actuellement inconnue.
    Idefix

    Dogmatix était-il un dendrophile? La question est posée

    Photo source: chezlesgosses

  8. La mucophilie
    Le terme «muqueuses» fait référence au fétichisme du mucus, c’est-à-dire plus concrètement de la morve (et éventuellement des éternuements). Les mucophiles sont heureux toute l’année car les rhumes hivernaux font place aux allergies et au rhume des foins.
    mucus

    Petite partie mince entre les muqueuses

    Crédit photo: Douanes Marvel

  9. Formicophilie
    Le formicophile est un type de micro-zoophile. En général, il aime s’écrouler sous les insectes, poser des fourmis sur sa queue ou se faire piquer par de la merde à plus de quatre pattes. Il aime particulièrement regarder Fort Boyard, riche en preuves basées sur les mouches, les cafards et autres insectes rampants.
    fourmis

    Tu vois, c’est ma bite

    Crédits photo (creative commons): adforce1

  10. L’ursusagalmatophilie
    Pourquoi? Ursusagalmatophilia est sans aucun doute le fétiche le plus difficile à prononcer. Ce terme barbare fait référence à une attirance sexuelle pour les ours en peluche. Les ursusagalmatophiles considèrent-ils le porno Little Brown Bear? Possible.
    printemps

    Quel peu taquiner ce Teddy

    Photo source: thecsph

Et vous, quelle est votre petite paraphilie? Pas de soucis, on se dit tout.